Meubles pour chat en bois artisanaux fabriqués à la main par Emmanuel Landais, tourneur sur bois

person Posté par: Luna GINESTET list Dans: News le: comment Commentaire: 0 favorite Vues: 403

“Au départ, se trouve l’arbre au creux de la nature… parfois tortueux, noueux, parfois rectiligne, satiné, souvent généreux par ses parfums mais toujours marqués par les éléments. Il porte en lui les stigmates de sa vie. Sur le tour à bois, la magie opère sous les outils du tourneur : les premiers éclats de copeaux qui jaillissent, un bruit martelant, rude puis lentement tout devient douceur, lisse, harmonieux… le copeau devient ruban… l’objet se dessine… Une nouvelle vie commence.”

Emmanuel Landais est tourneur sur bois en Chartreuse. Il travaille le bois à la main dans son atelier Aux racines de l'hêtre. Retrospective sur son parcours et son amour du bois.

Pourquoi êtes-vous devenu tourneur sur bois ?

J'entretiens un lien très particulier avec le bois, qui est sûrement lié à ma propre histoire familiale. Cette passion m’a été transmise par mon père et mon grand-père qui créaient de leurs mains les meubles de notre famille. J’ai donc observé très jeune que lorsque la nature fait tomber un arbre, l’artisanat lui offre une seconde vie.

Tortueux, noueux, rectiligne ou satiné, chaque bois est marqué par les éléments. Il porte en lui les stigmates de sa propre vie, ce qui le rend rare et incomparable. Un objet en bois est une pièce qui perdure dans le temps et traverse les générations.

En quoi consiste ce métier ?

Ma mission est de sublimer ce que la nature m’a donné. Selon son vécu, le bois guide mon travail et lorsque je le coupe ou le tourne, je découvre à travers son jeu de lignes unique tout un univers. Les arbres sont des êtres vivants qui nous permettent de lire selon l’aspect de leurs cernes, l’odyssée de leur vie. Grâce à cela, mes créations sont uniques, durables et racontent une histoire.

Souvent, quand on touche mes objets, on ressent instinctivement de la vie et de la chaleur. C’est pour cette raison que je crée. Je veux réinventer l’authentique et inviter la nature dans les foyers.

Ce savoir-faire se transmet de génération en génération. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre histoire familiale et la transmission d’un métier artisanal ?

Je n’ai pas reçu de réelle formation. J’ai plutôt hérité d’une passion pour la nature et d’une sensibilité pour le fait-main. En fait, je suis un peu autodidacte et j’affine mon expertise en travaillant, en créant mes objets et en partageant avec d’autres artisans. Je suis curieux, je cherche, je comprends et j’essaie d’avancer.

La réalisation des sphères pour les arbres à chat design Bogarel m’ont grandement fait monter en expertise. Le bois étant un matériau vivant, il évolue, gonfle et peut se fendre au fil du temps. Pour atteindre un globe aux courbes parfaites, sans risque de failures, j’ai dû aller plus loin pour faire évoluer mon protocole et mon savoir-faire.

Bogarel a fait appel à vous pour sa collection de mobilier design pour chat. Dans quel autre secteur votre savoir-faire intervient-il ? 

Je crée essentiellement des objets du quotidien avec du bois local issu de scierie ou de particuliers. J’aime produire des objets décoratifs comme des vases, de l’art de la table telles que des assiettes ou des chopes ainsi que des jeux pour enfants. Je collabore également avec des ébénistes, des restaurants gastronomiques et j'interviens sur des projets d'architecture d'intérieur. Toutes mes pièces sont uniques et personnalisables au laser et plus rarement, j’expose mes créations les plus design en galerie.

Dans le cadre de votre profession, êtes-vous en lien avec d'autres artisans/métiers ?

De façon générale, que ce soit le bûcheron, l’élagueur ou le scieur, toute la filière bois est intimement liée à mon travail. Par exemple, le bois des lit design pour chat Bogarel est garanti PEFC* et est issu de forêts protégées de ma région : l’Auvergne-Rhône Alpes.

Aussi, je travaille avec des ébénistes qui ont besoin d’objets ne pouvant être réalisés qu’à la main comme des pieds de table aux profils et gabarits très spécifiques.

Enfin et pour lutter contre la disparition de l’artisanat et du fait-main, je me suis lié avec les mairies, les offices du tourisme et le parc de la Chartreuse sur la mise en place des projets d’ateliers partagés.

À quoi ressemble une journée dans votre atelier ?

Je travaille seul donc peu de jours se ressemblent. Je ne suis pas tout le temps à l’atelier car je m’occupe du magasin où je vends mes créations ou part à la recherche de matière première pour leur réalisation. Par exemple, pour ma dernière création, je suis directement allé chez un particulier chercher le bois d’un noyer précédemment tombé. Mais quand il s’agit d’être à l’atelier, je suis plutôt du matin. Quand je le peux je travaille en musique en appréciant la vue sur les montagnes.

Chaque artisan a sa propre sensibilité et apporte une touche personnelle à l’objet. Comment décririez-vous votre style ?

Mon savoir-faire est influencé par les courbes asiatiques au style japonisant. Mes créations sont de ce fait axées sur la finesse afin de proposer des lignes plus légères et un toucher plus agréable. Enfin et pour garder cet esprit dans la réalisation des sphères pour chat Bogarel, je tourne mes pièces avec une sphéreuse et les creuse à la main avec des outils traditionnels.

Quel est le processus de fabrication d’une sphère en bois massif Bogarel ?

Tout d’abord et avant tout processus de création, je me procure la matière première. Le bois des sphères Bogarel est issu de la région Rhône Alpes et je l’achète dans une petite scierie juste à côté de chez moi. Je me procure des tronc entiers coupés en planche de 65mm sur la longueur. À l’atelier, je les coupe et les colle entre elles pour réaliser de grands plateaux que je découpe à leur tour en disque. Ensuite, je réalise un collage de 4 disques par demi-sphère que je creuse à la main.

Je réalise l'extérieur de la sphère à la sphèreuse d’abord, puis sur le tour à la gouge que j’ouvre en fin de réalisation pour créer l’ouverture pour les chats. Enfin, je peaufine mon travail et huile ma création pour laisser apparaître les cernes du bois. En totalité le processus de création d’une seule sphère Bogarel prend 7 jours complets.

Sphère1.jpeg

De quelle manière votre activité s’inscrit-elle dans une démarche de développement durable et/ou participe à la protection de l’environnement ?

En tant qu’artisan passionné, je sais combien le durable, l’économie locale et la protection de l’environnement sont nécessaires au bon développement de nos sociétés. Je mets un point d’honneur à ce que mon bois soit issu de forêts françaises protégées et que mes finitions soient réalisées à l’huile écologique vierge, sans produits chimiques ni résine. Aussi, toutes mes chutes et copeaux sont réutilisés soit recyclés par un ami maraîcher ou des agriculteurs. Que ce soit en termes de création, de vente ou de projet, tous mes choix sont éco-conscients.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire