La vannerie : un savoir-faire rare en Europe utilisé pour la fabrication des arbres à chat faits main Bogarel

person Posté par: Serena SIMONNEAU list Dans: Artisanat le: comment Commentaire: 0 favorite Vues: 159
Bogarel fait appel au Comité de Développement et de Promotion de la Vannerie et à l’atelier de Mr. Blanchard pour le tressage de ses sphères en osier blanc, que l’on retrouvent sur les lits pour chat et arbres à chat artisanaux Bogarel.

Jean-Marc Blanchard fait partie des 200 vanniers français, qui constituent l’un des deux bassins de vannerie européen avec l’Allemagne. Le Comité de Développement et de Promotion de la Vannerie compte un peu plus de 40 vanniers et osiériculteurs qui travaillent ponctuellement ensemble sur des projets comme les sphères Bogarel. 

En 2018, Jean-Marc obtient le titre de Meilleur Ouvrier de France, en gage d’honneur et de reconnaissance de ce savoir-faire exceptionnel.



1. En quoi consiste le métier de vannier et en quoi est-ce un savoir-faire rare ?

La vannerie c’est l’art de tresser les végétaux. Ce savoir-faire existe depuis la nuit des temps et dans tous les pays du monde. Suivant les régions, les artisans utilisent les plantes qui poussent localement. En Europe, c’est principalement de l’osier mais dans le temps on tressait aussi la ronce, la paille, la bourdaine ou encore le noisetier. Les fibres végétales sont choisies pour leur souplesse afin de faciliter le tressage. 

La Haute-Marne est un terreau historique de la vannerie depuis plus de 300 ans. À l’époque, cet habile tour de main se transmettait de père en fils. Depuis les années 70, il existe deux écoles en Europe dont celle qui m’a formée : l’Ecole de Vannerie de Fayl-Billot. 

Ce savoir ancestral s’est raréfié avec le temps. Au début du 20ème siècle, la France comptait 25 000 vanniers et osiériculteurs. Nous sommes aujourd’hui environ 200. C’est une maîtrise exigeante, complètement manuelle, qui demande de la patience et beaucoup de précision.

La vannerie intervient principalement dans la décoration d’intérieur : les arts de la table, les paniers, les coffres à jouets ou encore les luminaires. De plus en plus de designers s’intéressent à ce matériau car il permet de créer des objets singuliers. 

2. Quelles sont les particularités de l’osier blanc ?

L’osier blanc c’est du saule souple frêchement récolté qui est dépourvu de son écorce. Nous l'utilisons généralement pour des objets de grande qualité car le brin est plus régulier. Idéal pour les lits pour chat Bogarel, il permet un tressage plus fin tout en conservant de la résistance. 

On l’appelle osier “blanc” car ses teintes blanc cassés, miel très clair, diffèrent des nuances vertes, jaunes et marrons de l’osier brut. 

3. Qu’est-ce qui différencie le processus manuel utilisé pour la construction des sphères et demi-sphères présentes sur les lits pour chat et arbres à chat artisanaux Bogarel à une fabrication industrielle ?

L’osier est une matière assez rebelle. On met des années à l’apprivoiser. Je considère qu’il faut entre 5 et 10 ans d’expérience pour revendiquer une réelle maîtrise. 

Aujourd’hui, il n’existe pas de machine capable de mimer le travail manuel d’un vannier. Pour une raison simple : la finesse et les irrégularités du brin se sentent à la main. Une pression différente doit s’appliquer à chaque passage. 

On utilise d’ailleurs les mêmes outils qu’il y a 300 ans : la serpette, le poinçon, la batte et le sécateur.  

4. Quelles sont les différentes méthodes de tressage de l’osier ? 

Il existe entre 20 et 30 techniques de base qui possèdent elles-mêmes une multitude de variantes. Chaque vannier développe ses propres méthodes de tressage. 

Le devoir de transmission est très important dans l’artisanat. Les vanniers apprennent de nouvelles techniques lors de rencontres exceptionnelles. Depuis quelques années, on célèbre cet art de tresser les végétaux en Pologne avec des vanniers du monde entier. 

En fonction du pays, nous n’utilisons pas les mêmes fibres végétales mais les techniques peuvent s’appliquer à différentes plantes. Les asiatiques travaillent généralement le bambou tandis qu’en Amérique latine on retrouve le rotin. 74 pays sont représentés lors de cet événement. 

Ces rencontres font évoluer le monde de la vannerie !

5. Quelle technique de tressage est utilisée pour les sphères des lits et arbres à chat faits main Bogarel ?

Les arbres à chat et lits pour chat artisanaux Bogarel ont une sphère réalisée en 2 parties : le fond sur croisés et la clôture en crocane. 

C’est un objet qui nécessite une grande expertise : nous sommes seulement 3 vanniers sur 40 du Comité de Développement et de Promotion de la Vannerie à être en capacité de les tresser. Une sphère pour un lit pour chat représente entre 6 et 7 heures de travail. 

La difficulté réside dans le fait de réaliser une forme arrondie de façon régulière. Chaque brin est différent, plus ou moins fin et souple. Or, pour une pièce de design telle que les sphères Bogarel, on cherche l’harmonie visuelle. Ça demande énormément de temps et d'expérience. 

6. Quelle est la différence entre un vannier et un osiériculteur ? 

Le vannier est l’artisan qui crée des objets à partir de l’osier. C’est lui qui maîtrise l’art de tresser les végétaux. L’osiériculteur cultive le saule souple. La culture d’osier de qualité demande une attention particulière et une grande connaissance de ce végétal particulier.

Il y a encore 40 ans, un vannier était également osiériculteur. De plus en plus le métier se scinde en 2 : on a de plus en plus de vanniers qui ne font pas la culture de l’osier et vis versa.  

C’est notamment parce que la vannerie est un métier de plus en plus créatif tandis que le travail de la terre ne requiert pas de sensibilité artistique. Ainsi, selon le tempérament de l’artisan et de ses aspirations, l’une ou l’autre voie est privilégiée. 

7. Comment promouvoir ce savoir-faire dans un monde industrialisé où l’artisanat est de plus en plus rare ?

Le métier de vannier est valorisé dans la région Grand-Est notamment grâce à l’Association “Le Comité de développement de la vannerie”. Elle s’est fortement développée lors de ces 5 dernières années. De plus en plus d’événements de promotion des métiers d’art vont être mis en place. 

Récemment, Strasbourg a célébré l’art de tresser des végétaux lors d’une inauguration au Palais des Arts Déco. Actuellement et ce jusqu’à cet été, une exposition a lieu sur 6 métiers de l’artisanat choisis parmi les 200 métiers d'arts répertoriés en France sur le dôme de la gare de Strasbourg. 

On a aussi récemment fait un partenariat avec l'école de design de Nancy. L’objectif est de créer une cellule où le métier de designer se mêle au métier de vannier. 

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire